Comment traiter les pièces en bois contre les xylophages ?

Les xylophages sont des insectes qui vivent et se reproduisent dans les bois (vivants ou morts). Durant leur période larvaire, les xylophages se nourrissent de la lignine des bois. Ce constituant offre aux bois de la résistance et de la rigidité. Ainsi, lorsque les xylophages entrent dans une maison, ils attaquent et créent de sérieux dommages aux pièces en bois (poutres, meubles, charpentes…).

Sachez reconnaître une pièce infestée par les xylophages

Comme certains champignons, les xylophages sont très dangereux pour les bâtiments. Si vous souhaitez en savoir plus sur les champignons et autres bactéries nuisibles aux constructions, vous pouvez parcourir ce site. Il existe plusieurs espèces de xylophages. Ainsi selon l’espèce, l’infestation peut prendre des années avant d’être visible. Cependant, il existe quelques indications qui peuvent vous aider. La présence de sciure peut être créée par des xylophages. En effet, au stade de maturité, le xylophage adulte s’extrait du bois en créant un trou. Ce qui laisse de la poudre de bois. Ainsi, les trous à la surface du bois sont des signes d’infestation. Quoique difficiles à détecter, les galeries dans le bois indiquent également la présence des xylophages.

Traitement contre les xylophages : Cas des charpentes

Afin d’éviter de lourdes et onéreuses rénovations, il est recommandé un traitement préventif de la charpente. En effet, ce traitement consiste à baigner le bois, au moment de la construction de la maison, dans un insecticide avant la réalisation de la charpente. Ainsi votre charpente est protégée contre les xylophages. Cependant, l’efficacité de cette protection est limitée dans le temps. Il faut donc un traitement curatif. Le traitement curatif nécessite une bonne maîtrise des différentes espèces de xylophage ainsi que leur moyen d’éradication. Il est donc conseillé de faire appel aux professionnels. Mais si vous souhaitez le faire vous-même, il existe deux méthodes : la pulvérisation d’insecticide et l’injection d’insecticide dans le bois.